Suivre des cours de yoga doux à Paris

cours yoga doux

Le yoga doux est plus lent, mais procure un effet réparateur puissant. Il peut se pratiquer en salle ou en direct à l’aide d’un appareil mobile. Des postures différentes sont réalisées à chaque séance. Quels sont les différents styles pratiqués dans les cours de yoga doux à Paris ?

Les cours de yoga doux pour plus d’apaisement

Le style de yoga doux diffère peu du yoga énergétique et dynamique. Les mouvements sont plus lents à exécuter et facile à faire pour les débutants, les handicapés et les vieilles personnes. Pourtant, il procure plus que des bienfaits relaxants et profonds si les postures sont pratiquées de façon régulière. Avec les cours de yoga doux, chacun peut suivre les mouvements selon ses capacités physiques. Les gestes sont lents et harmonisés ce qui permet à la personne d’écouter le plus son corps et éliminer les tensions et les gênes occasionnés. Les connaisseurs le placent dans la catégorie de hatha yoga ou yoga restaurateur, car les gestes sont figés pendant de longues périodes. Quand le corps est en équilibre, le bien et le mal se fusionnent pour ne former qu’un seul être.

Chaque posture peut réveiller la force intérieure du yogi, tonifier et guérir certains maux. Outre cela, le corps devient plus souple et prêt à affronter les tracas de la vie. L’un des objectifs de ce style de yoga est d’exécuter chaque posture avec douceur et selon la capacité physique de la personne. Les maladies et les handicaps ne doivent pas être un frein, mais cela permet d’avancer et de remonter à un niveau après chaque séance. La transition est lente et les mouvements deviennent plus accessibles, même pour les débutants. Ainsi, ceux qui ont réussi ce style ont la possibilité de passer à un niveau supérieur, voir un autre style de yoga sportif et énergétique. Il permet aussi d’éliminer les petits maux de dos et les inconforts passagers. Cependant, il faut être assidu aux cours pour bénéficier de tous les avantages du yoga.

Comment se déroule une séance de yoga doux à Paris ?

Un cours de yoga doux à Paris commence par une période d’échauffement long suivi de postures répétitives. Pour entrer dans la matière, les yogis doivent faire une méditation qui va durer entre 2 à 5 minutes. Une séance dure en général une heure ce qui laisse suffisamment du temps pour relâcher les muscles, le physique et le mental. Ensuite, commencent les exercices qui se divisent en trois étapes : le paranayama, les asanas et la relaxation finale.

Pendant la phase de réparation, le yogi essaie de faire le vide dans son esprit pour adapter la respiration aux postures ou asanas. Les techniques de respiration profonde sont préconisées qui se terminent par un mouvement alterné et relaxant.

Pendant la phase des asanas, des petites étapes vont être réalisées. Cela commence par des postures debout, puis assises. Dès que le corps commence à s’échauffer, les exercices se poursuivent sur les positions en équilibre. Les gestes peuvent s’enchaîner entre elles, mais le but est d’adapter le corps aux différentes postures. Des périodes de poses existent entre les asanas, sans dépasser les 2 minutes. Pour terminer, le yogi s’allonge sur le tapis pour relâcher les muscles pendant 10 minutes.

Le yoga doux à Paris est relaxant et convient aux personnes souffrantes d’arthrite, de lombalgie, ou de maladies respiratoires. Chaque position doit être faite sans douleur afin que la personne puisse assimiler les exercices avec aisance. Il ne faut pas non plus forcer sur les gestes, mais il faut rester concentré lors des changements de posture. Les mouvements sont si longs qu’il faut rester calme et ne pas bouger. En cas d’exercice douloureux, il faut alerter le coach pour réaliser une autre approche.

Le hatha yoga

La hatha yoga fait partie du yoga traditionnel et réalise des postures douces dans son ensemble. Il est considéré comme la base de tous les styles de yoga connus jusqu’à ce jour tel que le yin, le vinyasa, l’ashtanga, le kundalini ou le nidra. Les postures sont faciles à réaliser avec plus de méditations afin de fusionner le corps et l’esprit. À l’origine du yoga, il n’était pas considéré comme un sport, mais un style de méditation. Il s’est développé avec le bouddhisme et devient même une philosophie à part entière. Au sens propre du terme, le yoga signifie union, étape et contrôle. Il rassemble une étape qui initie le corps à des postures douces au départ, mais devient de plus en plus complexe et irrationnel, mais non pas impossible. La cohésion parfaite entre le corps et l’esprit fait du yoga une discipline à part entière. La maîtrise de chaque posture est une réussite vers une destination où le corps guérit de ses maux et enlève les énergies négatives. Tous les gestes du yoga ne doivent pas être faits au hasard, mais doivent suivre un chemin. Chaque étape essaie avant tout de se connecter à l’esprit, l’âme et le corps. C’est ainsi que les postures difficiles à réaliser deviennent un jeu que les pratiquants prennent du plaisir. Dans les cours de yoga traditionnel, il y a des styles tels que le karma yoga, le bhakti yoga, le jnana et le raja. Le hatha yoga fait partie du raja et qui se réalise sur 8 étapes complémentaires. De cette philosophie, les postures de hatha doivent s’enchaîner entre elles. Ils s’apparentent même à fusionner deux énergies opposées, afin de les stabiliser pour ne former qu’un. Les gestes permettent d’éliminer les tensions, libérer le corps, ensuite étirer les muscles afin d’accumuler l’énergie vitale et saine. Les gestes sont faits en douceur afin d’adapter le corps sans trop y forcer.

Le yin yoga

Le yin yoga fait partie du yoga doux à Paris qui se concentre sur des étirements longs accompagnés de respiration lente et profonde. Le but des postures permet de renforcer les ligaments, les cartilages, les articulations et les os. À la différence des autres styles de yoga, le yin yoga ajoute des accessoires autres que le tapis pour soutenir le corps tel que le coussin, les blocs, les couvertures, etc.

Pendant une séance, il arrive qu’un pratiquant s’assoupit au-dessus d’un coussin, mais juste de quelques minutes. Les poses sont plutôt passives en plus des étirements et des ouvertures au niveau de la hanche. Parfois, une musique douce se fait entendre par les yogis en plus des animations du coach. Les postures sont difficiles au début, mais dans la pratique, le corps commence à s’adapter avec confort et souplesse.

Parmi les bienfaits du yin yoga, il procure plus de souplesse au corps. Les étirements longs permettent d’assouplir le corps, relâcher les muscles et les tissus conjonctifs. Si les cours de yin yoga conviennent pour les débutants, les personnes âgées et les malades. C’est parce que les blessures qui font mal durant des années peuvent s’atténuer. Ce style de yoga fait gagner en mobilité, régénère les articulations et accroît la mobilité. Le fait de réaliser des gestes lents peut durer des minutes. Ajoutez à cela une respiration plus profonde, le corps oublie petit à petit les souffrances et la personne se concentre sur l’instant présent. Les postures s’accompagnent de respiration qui permet de réduire le stress, stabiliser le rythme cardiaque et la pression artérielle qui active par son tour le système nerveux parasympathique. Une pratique régulière du yin yoga procure du bien-être et réduit les tensions dans les parties douloureuses du corps.

Le yoga restauratif

Le yoga restauratif regroupe des postures douces et statiques suivies d’une respiration longue en vue de recharger le corps. C’est une forme contemporaine du vishranta yoga. Le but de ce type de yoga consiste à faire des étirements longs sur des supports comme la brique, le coussin, les bolsters, les couvertures, etc. Le but est de respecter l’alignement du corps sans gêne et sans douleur. Il s’accompagne de respiration profonde qui permet de revitaliser le corps en se ressourçant de nouveau. Les mouvements sont réalisés en position assise et debout.

Le yoga restauratif procure des avantages sur le corps. Il élimine les maux de dos, les gênes musculaires et articulaires surtout au niveau de la colonne vertébrale. Les positions se réalisent souvent avec des accessoires afin de les réaliser sans douleur et pour maintenir le corps en équilibre. Cela permet aussi d’éviter les courbatures au niveau des muscles. Il convient aussi bien pour les débutants et ceux ayant un niveau avancé. Les accessoires aident surtout les débutants à s’adapter aux nouvelles positions. Côté physiologique, les gestes aident le corps à évacuer les tensions, les nœuds au niveau des muscles. Il permet de fusionner le corps et l’esprit et permet dans un temps à réduire le stress, élimine les troubles du sommeil et prévenir contre les dépressions nerveuses. Il permet aussi de stabiliser le rythme cardiaque, le système nerveux, la reproduction, les fonctions endocriniennes ainsi que la circulation.


Quelques conseils diététiques à destination des femmes enceintes
Où trouver la vitamine C dans notre alimentation ?