Publié le : 21 septembre 20203 mins de lecture

Actuellement, l’impact psychologique et écologique du cosmétique est très lourd pour l’état d’esprit, pour le portefeuille et pour la planète. La plupart des gens se disent qu’un autre cosmétique serait possible face à ce constat. Mieux consommer et moins, tels sont les fondements de la slow cosmétique. Un mouvement concernant la beauté, du maquillage en passant par le soin de la peau, des cheveux, etc.

La Slow Cosmétique c’est quoi ?

Tout d’abord, c’est pour les personnes qui souhaitent fabriquer leurs propres produits de soins, qui se lassent de la surconsommation, qui sont sensibles au respect de la nature et à l’écologie. C’est aussi une pratique pour quelqu’un qui souhaite utiliser des matières plus nobles pour ses cheveux et sa peau ou qui n’utilise qu’un savon et un déodorant. Il s’agit d’une consommation naturelle et raisonnable des produits de beauté. En effet, c’est une méthode nouvelle de consommation écologique de la beauté, invitant à consommer moins, mais mieux. Mieux puisque les acquéreurs prennent le temps de choisir des formules à base d’ingrédients naturels de qualité uniquement, c’est-à-dire, les moins modifiés puisqu’un même produit cosmétique sera utilisé à différentes fins. Pour ce faire, après une douche, se démaquiller avec une huile végétale neutre soigneusement le soir et le matin puis se débarbouiller à l’hydrolat afin de réguler le pH et purifier la peau.

Les inconvénients et les avantages

Il y a peu d’inconvénients concernant ces produits, car il est possible de tout faire en mode slow cosmétique. Cependant, il faut prendre de nouvelles habitudes et accepter de changer un peu sa routine. Côté économique, la Slow Cosmétique présente de nombreux avantages : moins de dépenses, moins de produits. Les gens utilisent des matières qui sont meilleures pour la peau. Puisqu’il n’y a jamais d’EDTA ou de silicones, moins de formules polluantes seront déversées et moins de déchets seront générés. Principalement, cela agrée d’avoir une consommation plus écologique des cosmétiques. Donc, elle garantit une formule écologique et propre, mais également un marketing raisonnable.

Quels produits employés ?

Les basiques nécessaires de la slow cosmétique sont l’aloe vera, l’argile, le beurre de karité et les huiles végétales. Les produits lauréats sont aussi recommandés. En outre, il est possible de trouver les essentiels, mais également des savons, des parfums et du maquillage. Vu qu’elles sont bien souvent artisanales, ces marques sont moins connues du public. En tout cas, elles sont disponibles dans certaines pharmacies ou en magasins bio.